Six bliauds d’argent

    Une fois le premier mur derrière eux, Be’org siffla entre ses dents :

    — Celui-là n’a pas dû attendre longtemps pour savoir comment tournait le vent. Mais quelle basse extrace !

   — N’allons pas nous en plaindre. Silence, voilà qu’on vient nous escorter.

    De fait, six bliauds d’argent (nouvellement nommés, se rassura aussitôt le capitaine) se placèrent à leurs côtés et les questionnèrent, leur main menaçante posée sur la chape de leur fourreau.

   — Où donc les avez-vous trouvés ?

    — Devant la maison du Maître de la guilde des tanneurs.

   Certains eurent un mouvement de recul. Be’org les calma.

    — Ils ne sont pas rentrés. Moi et mon camarade les avons eus avant.

 
Ce contenu a été publié dans Fragments, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>