Archives par mot-clé : montagne

Montre-moi la voie !

    Tiercelet des cimes, montre-moi la voie ! Il cligna des yeux sous l’éclat glacial des capuchons de neiges qui ornaient chaque sommet et sous la brûlure de l’air limpide et pur. Il baissa la tête le temps de soulager sa nuque puis tenta à nouveau de discerner dans l’azur le vol de quelques oiseaux de proie. Collé à la paroi en une étreinte salvatrice, il dansait d’un pied sur l’autre pour éviter les engourdissements qui précipiteraient sa chute. Mais il ne fallait point trop solliciter la roche de crainte qu’elle cède, alors c’était un pas de deux, lent et langoureux, qu’il devait mimer. L’équilibre des forces. Lorsqu’il fermait les yeux, c’était pour faire naître l’image d’une caresse à la montagne. Il se trouvait dans l’une des zones sauvages de son intimité. Un trop-plein de glace et de roc qu’aucun Æsirain ne connaissait vraiment, loin des voies souvent empruntées…

extrait – Æsir, chapitre 1 : le jour dernier.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire

Se faire une alliée de la montagne

    Les Æsirains ne possédaient pas de véritable culture guerrière, cependant sous le commandement de ceux qui portaient le titre de gardien des cimes, ils pouvaient se battre, se faire une alliée de la montagne et pister une proie. Et depuis qu’on avait aperçu les hordes pour la première fois, deux lunaisons plus tôt, la cité s’était innocemment préparée à essuyer un siège. La chose n’était pas courante, mais le risque assez significatif pour qu’on s’y astreigne en plus des tâches coutumières. Les femmes avaient confectionné plus de vêtements, les hommes avaient chassé davantage et les enfants avaient nettoyé de leur mieux les proches abords des cinq bastions de la corolle æsiraine, précipitant les pierres et les roches en contrebas afin que nul envahisseur ne puisse les utiliser comme matériaux ou munitions…

extrait – Æsir, chapitre 1 : Le jour dernier.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire

L’enfer en approche

    Le vent était contre eux. Soufflant en rafales, masquant les congères et les crevasses de tourbillons neigeux, gelant leurs extrémités et, qui savait ? … si ces êtres avaient du flair, la brise entraînait leur odeur vers la horde. Bien avant l’aube, les éclaireurs s’étaient mis en mouvement dans le plus grand des silences, escaladant plus que cheminant le plus rapidement possible vers la brèche d’Erin, dernière porte avant la route des crêtes menant à Æsir. Depuis peu, même avec les sifflements puissants des bourrasques, ils entendaient nettement la marche des guerriers noirs, cliquetis d’armes, grognements, et des milliers de pieds faisant crisser la neige, rouler les gravats… l’enfer en approche. Aldéric craignait de manquer de temps et les coups d’œil inquiets de ses compagnons sur leurs arrières signifiaient qu’ils pensaient de même. Sans compter qu’ils n’avaient nulle certitude concernant la réussite de leur entreprise. Il faudrait que la montagne fût avec eux…

extrait – Æsir, chapitre 1 : le jour dernier.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire