Archives de l’auteur : Elie Darco

Des cités blanches

    Ceux-là rapportaient des histoires fantastiques sur ce qu’ils avaient contemplé et convoité : des cités blanches, des arbres couverts de fleurs qui donneraient des fruits comme on n’en voit jamais dans les contrées du nord. Des marchés immenses proposant des étoffes, des épices, des bêtes dont on ne parle que dans les chansons. Des filles de Valusia, à la peau claire, à la chevelure rousse ou blonde qui se monnayaient des fortunes et s’en allaient garnir la couche des princes et des grands prêtres d’Azula. Ils évoquaient aussi la guerre, les conflits entre principautés, nourris par des rancœurs héréditaires tandis que le peuple souffrait et peinait déjà à supporter les affres du climat, les dangers des terres sauvages…

extrait – Æsir, chapitre 4 : le jour de Glace.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire

Ecumant de rage

    À voir ces visages, tous déjà tournés vers la mort et la guerre, le vieux mage en oublia un instant que lui-même avait une mission. Il s’enfonça encore, entre les lignes des guerriers, leurs armes étincelantes, leur livrée bleu et argent enorgueillies du miroir que leur faisaient les cieux azurs peuplés de nuages, leur souffle fumant dans la froidure du matin, les tressautements de leurs épaules, les flexions de leurs jambes témoignant de leur appréhension et de cette trop longue attente qui les éprouvait autant que la perspective funeste de ne point en réchapper. Le mage trouva enfin sa place près d’un enclos de bêtes à cornes écumant de rage…

extrait – Æsir, chapitre 10 : jours de guerre.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire

Le soleil qui déclinait

    Mais l’autre s’éloigna et la jeune fille n’entendit plus que la rumeur tendre des pages que l’on tourne. Combien de temps, devrait-elle attendre ? Et le soleil qui déclinait déjà ! Un début de panique se saisit d’elle. Puis, la chance sembla lui sourire. Tendant un instant le cou, elle vit une silhouette toute vêtue de noir disparaître dans une travée encadrée par de grands présentoirs. Si elle sortait maintenant, contournait une table et un casier, elle pouvait atteindre le rideau. Avec tout le calme dont elle était encore capable, elle sortit de sa cachette et mit son plan de fuite à exécution. Mais à l’instant même où elle touchait au velours pourpre de la tenture, on lança derrière elle :
— Qui va là ? …

extrait – Æsir, chapitre 3 : compter les jours.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire

Montre-moi la voie !

    Tiercelet des cimes, montre-moi la voie ! Il cligna des yeux sous l’éclat glacial des capuchons de neiges qui ornaient chaque sommet et sous la brûlure de l’air limpide et pur. Il baissa la tête le temps de soulager sa nuque puis tenta à nouveau de discerner dans l’azur le vol de quelques oiseaux de proie. Collé à la paroi en une étreinte salvatrice, il dansait d’un pied sur l’autre pour éviter les engourdissements qui précipiteraient sa chute. Mais il ne fallait point trop solliciter la roche de crainte qu’elle cède, alors c’était un pas de deux, lent et langoureux, qu’il devait mimer. L’équilibre des forces. Lorsqu’il fermait les yeux, c’était pour faire naître l’image d’une caresse à la montagne. Il se trouvait dans l’une des zones sauvages de son intimité. Un trop-plein de glace et de roc qu’aucun Æsirain ne connaissait vraiment, loin des voies souvent empruntées…

extrait – Æsir, chapitre 1 : le jour dernier.

 
Publié dans Fragments | Laisser un commentaire